La traversée fantastique : Rapatriage de 4L

Le WE dernier, mon père et celui d’Elodie ont conduit notre 4L depuis Autun jusque chez nous, à Roquevaire… Voici leur périple.

Nous avions laissé notre 4L chez mes parents à Autun, en Saône et Loire, le WE précédent. En effet, nous n’avions pas le temps de redescendre notre 4L dans le sud, étant contraints par nos obligations professionnelles.

Durant cette semaine à Autun, mon père en a profité pour la faire contrôler par notre garagiste qui n’a rien trouvé à réparer. Il en a aussi profité pour récupérer des barillets sur une vielle 4L, et les changer, ainsi que diverses autres pièces (antenne radio, loquets de vitres…)

Puis le WE du départ est arrivé…

Nos pères ont pu partir dès le vendredi matin : départ d’Autun à 8h. Mon père a récupéré celui d’Elodie à Blanzy et sont partis sur les routes à 9h.

4L papas 

 

Quelle aventure ! Ils ont été ravis de se retrouver au volant de cette voiture de collection qu’ils avaient tous les deux connus dans leur jeunesse. Ce fut un plaisir régressif qui leur a rappelé de bons souvenirs, et surtout redonné un coup de jeune !

 

Ils ont choisi de rejoindre Mâcon par les routes départementales et nationales en passant par Cluny. Puis ils ont rejoint et traversé Lyon par l'Autoroute A6. Ils ont ensuite suivi la nationale 7 jusqu'à Salon de Provence.

Régulièrement, ils ont dû faire des pauses. D'une part pour laisser la 4L refroidir un peu, et d'autre part pour changer de chauffeur. A 13h, ils étaient vers Valence, soit à peu près à mi-chemin. Après une pause repas, ils sont repartis pour leur périple à travers le sud de la France.

Ils ont donc poursuivi leur voyage en empruntant la nationale 7 : Montélimar, Orange, Avignon, Salon de Provence et Aix en Provence se sont ainsi succédées ... Et ils ont enfin  rejoint Roquevaire par la départementale 96 à travers les collines du mont de l'Etoile.

 

carte trajet

 


Au final, ils sont arrivés vers 19h à destination, après plus de 500 kms en 11h environ. Nous nous sommes ainsi rendu compte que notre chère 4L ne consommait que 5L aux 100 kms environ : de quoi rendre jalouses notre twingo et notre saxo !
 

arrivee roquevaire

 

Notre 4L roule sans encombre, et a démontré qu’elle avait la carrure pour parcourir cette distance. Cela est très encourageant et rassurant, pour le périple bien plus long qui nous attend en février… Et à travers le désert !

Nous sommes ravis d’avoir récupéré notre petite 4L. Maintenant il ne reste plus qu’à faire quelques menus travaux (corrosion, améliorations, révisions...).

Nous vous tiendrons bien évidemment informés  des aménagements tout au long des mois à venir. Episode à suivre …. !

Un très grand merci à nos papas pour leur implication dans notre projet, sans qui ce périple aurait été bien plus compliqué à réaliser !